L’énergie des aliments naturels, crus

       Une Conférence donnée par Natasha Henry basée sur les propos du Dr. Gabriel Cousens, eut lieu le 3 novembre 2009 au club Body Energie, ainsi que le 6 novembre au centre Demirdjian AGBU.

      Il y a un niveau très élevé d’énergie dans les aliments crus. L’étude la plus percutante à ce sujet fut donnée en Russie par le Dr. Breckman. L’expérience était très simple. Il donna à manger aux souris cinq éléments précuits et en même temps des aliments crus. C’était les mêmes aliments et les mêmes souris, la seule différence étant l’aliment cuit ou cru. Il mesura le niveau d’énergie et d’endurance sur les souris dépendamment de la cuisson ou de la crudité de l’aliment. Le résultat fut que les souris avaient trois fois plus d’énergie dans le cas des aliments crus. Si la nutrition était simplement affaire de calories, il n’y aurait eu aucune différence d’endurance et de force avec le fait de manger du cru ou du cuit. Cependant il y eut réellement une différence dans le résultat et ce, parce que la nourriture n’est pas seulement question de calories. La notion de calories, développée en 1789, est déjà  bien dépassée, même si elle continue à être utilisée dans les sciences nutritives. Quelle est donc la différence ?

      Les aliments sont suffisamment nutritifs, ils se composent d’énergie électrique, de phyto-éléments, d’enzymes de vitamines et de minéraux. Le potentiel électrique des tissus et des cellules humains provient directement de la qualité de vie de nos cellules. L’aliment cru donne le potentiel électrique à nos cellules. Quand les cellules ont leur propre potentiel micro-électrique, ils ont le pouvoir de se débarrasser par eux-mêmes des toxines et de maintenir leur capacité pour amener la nutrition appropriée d’oxygène et d’hydrogène à l’intérieure de la cellule en nourrissant la mitochondrie. Ceci permet de maintenir, de réparer et d’activer l’ADN.

      Le professeur Hans Eppinger, qui était le directeur général de la grande clinique de l’université de Vienne, a découvert que le régime par les aliments crus élève le potentiel micro-électrique dans tout le corps, car il augmente le potentiel d’électricité entre les tissus des cellules et les cellules capillaires. Il observa que les aliments crus permettent le rejet des toxines, dans les cellules, tout en favorisant l’absorption nutritive. Avec ses collègues, il est arrivé à la conclusion que les aliments crus étaient le seul type d’aliments qui pouvait restaurer le potentiel micro-électrique dans les tissus. Nous pouvons donc affirmer que les aliments crus pouvaient rajeunir l’organisme et donne santé et vitalité.

 

 

Pour plus de détails un atelier sera donné par Natasha Henry et le Dr. Ronald Henry en avril 2010. Nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons toutes les informations.